Où vivait Marcel Pagnol

Où vivait Marcel Pagnol ?

Si vous êtes un passionné de la lecture ou du cinéma, le nom de « Marcel Pagnol » peut vous être familier. Marcel Pagnol est bien cet écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur français. Il porte plusieurs casquettes et c’est ce qui fait qu’il est connu dans le monde du cinéma comme dans le monde de la littérature. Il est né le 28 février 1895 à Aubagne dans les Bouches-du-Rhône et il est mort le 18 avril 1974 à Paris. En 79 ans d’existance, il a bien bougé et a eu plusieurs lieux de résidence.

Où vivait Marcel Pagnol
Source : LaDepeche.fr

Aubagne, sa ville de naissance

Marcel Pagnol est le fils aîné de Joseph Pagnol et d’Augustine Lansot. Il est né le 28 février 1895 à Aubagne dans les Bouches-du-Rhône. Il a passé son plus jeune âge dans un appartement situé au 16 cours Barthélémy à Aubagne. Dans cette petite famille, Marcel est présenté comme l’aîné, car l’enfant que ses parents a eu avant lui est mort à quelques mois seulement. Ce malheureux événement n’a tout de même pas eu de répercussions sur l’enfance de Marcel.

Marseille, sa ville de cœur

Le travail de Joseph Pagnol oblige la petite famille à déménager à Marseille en 1987. La petite famille a vécu dans un logement de fonction de l’école Saint-Loup. A cette époque, lorsque la mère de famille était occupée, elle laissait Marcel dans la classe de son père. Sur ses trois ans, Marcel savait lire couramment, ce qui a un tout petit peu effrayé sa mère. A la rentrée 1900, la petite famille s’installe dans un plus grand logement au 54 de l’avenue des Chartreux à Marseille. Deux années plus tard, voulant offrir le meilleur à sa famille, Joseph Pagnol déménage avec sa famille dans un logement sur la rue Jardin des Plantes et quelques mois après sur la rue Terrusse.

Lire aussi – Où vivait André Breton ?

En 1904, la famille Pagnol loue pour les vacances une villa à la sortie du village de La Treille à quelques minutes du centre-ville de Marseille. Marcel Pagnol a d’ailleurs de beaux souvenirs de cette époque d’après ce qu’il raconte dans les « Souvenirs d’enfance ». En 1905, Marcel Pagnol poursuit ses études au Lycée Thiers tout en menant une vie de demi-pensionnaire. Il a tout de même été parmi les meilleurs élèves à l’école et ce, malgré les petits soucis qu’il a eu au pensionnat. La mort de sa mère en 1910 a particulièrement affecté Marcel Pagnol qui à l’époque était déjà un poète en herbe. Ce malheureux événement n’a pas mis une pause à la vie de famille, car leur père décide de déménager dans un appartement situé au 117 cours Lieutaud. Joseph Pagnol se remarie même deux années plus tard et ceci n’a pas été bien vu par son fils Marcel.

En 1913, ayant juste 18 ans, Marcel Pagnol entre à l’Université d’Aix-en-Provence pour ses études de lettres. Une année plus tard, il entre dans le domaine littéraire avec ses amis en fondant une revue littéraire. Pour la Première Guerre Mondial, il est mobilisé au 163ème régiment d’infanterie de Nice et en janvier 1915, il est reformé pour faiblesse de constitution. 1916, pour Marcel Pagnol, est une année bien chargée. En mars, il se marie avec Simonne Collin et en novembre, il reçoit sa licence de lettres et littératures vivantes. Il entre alors en tant que répétiteur d’anglais dans de nombreux collèges avant de devenir professeur adjoint au lycée Saint-Charles à Marseille où il ne reste que pour trois ans.

A découvrir également – Où vivait Alphonse Daudet ?

Où vivait l'écrivain réalisateur Marcel Pagnol ?
Source : France Musique

Son arrivée à Paris

Après de longues années à Marseille, Marcel Pagnol part pour Paris en 1922 pour raison professionnelle. Il est nommé surveillant d’externat et quelques mois après professeur adjoint au lycée Condorcet. En 1927, il arrête d’enseigner l’anglais pour pus se concentrer à la littérature. Il se penche plus pour le théâtre et sort plusieurs pièces qui connaissent des succès. Même si Marcel Pagnol est bien entouré à Paris, il a tout de même la nostalgie de Marseille, ce qui le pousse à écrire une pièce marseillaise. Du côté sentimental, ce n’est pas la grande réussite pour cet écrivain, car il se sépare de sa femme en 1926. Quelques temps après, il fait la connaissance de Kitty Murphy avec laquelle il a eu Jacques Pagnol, son fils.

En 1929, Marcel Pagnol, toujours à Paris, fait de petits pas dans le cinéma avec Bob Kane, le directeur de la succursale française de Paramount. C’est sa pièce Marius qui est tournée et qui sort le 10 octobre 1931. Ce fut un grand succès et c’était à l’époque un des premiers films à succès du cinéma parlant français. La suite de ce film sera une pièce qui est présentée sur scène en décembre 1931 à Paris. L’année suivante, la pièce est adaptée au cinéma et le film sort le 2 novembre 1932.

Dossier – Où vivait William Shakespeare ?

Des va-et-vient entre Paris et Marseille

Avec tout ce succès et avec la petite fortune qu’il s’est fait, Marcel Pagnol ne quitte pas Paris et décide d’y créer sa propre société de production en 1932. Toutefois, il choisit Boulogne-Billancourt et Marseille pour ses studios. Il y fait alors des va-et-vient. En 1934, il fait même l’acquisition d’un domaine dans La Treille, village où il a passé ses vacances pendant son enfance. Ce domaine est agrandi et devient le lieu de tournage de sa société de production. A partir de 1933, l’année de sortie du premier film qu’il a réalisé, il sort d’autres films dont Jofroi, Angèle, Merlusse.

Lorsque Marcel Pagnol était en tournage de Marius, il a fait la connaissance d’Orane Demazis. Il a même vécu quelques mois avec elle et ensemble, ils ont eu un fils que le réalisateur n’a pas reconnu. En 1936, c’est à Paris qu’il passe la plupart de son temps et qu’il côtoie Yvonne Pouperon avec qui il a eu une fille. En 1941, le réalisateur achète le château de la Buzine. Rattrapé par ses ambitions trop immenses et par la Seconde Guerre Mondiale aussi, il n’a pas le choix que de ventre ses studios à la Gaumont. Dans ces studios, il est tout de même directeur de production des films Marcel Pagnol. L’année suivante, il achète le Domaine de l’Etoile à la Gaude où il se concentre sur la culture d’œillets. Marcel semble pour un temps avoir oublié le cinéma et la littérature.

Ceci pourrait également vous intéresser – Où vivait Albert Lozeau ?

les lieux de résidence de Marcel Pagnol
Source : France Bleu

Le retour à la capitale

Marcel Pagnol revient prendre racine à Paris lorsqu’il est élu président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en 1944. A partir de cette année, les événements s’enchaînent pour lui, dont son mariage avec Jacqueline Bouvier, la naissance de leurs enfants, son élection à l’Académie Française et le tournage de La Belle Menuière. Pendant cette période, il a fait des films qui n’ont pas eu des retours positifs par les critiques, mais Marcel Pagnol est resté persévérant.

En 1951, Marcel Pagnol finit par quitter Paris pour s’installer dans une belle villa du XIXème siècle au bord de la mer à Monte-Carlo. Même s’il y semblait heureux, il revient à Paris après la mort de sa fille Estelle, âgée seulement de 24 mois. A son arrivée à Paris, il s’installe dans un hôtel particulier au square du Bois-de-Boulogne. Malgré cette tragédie, il continue à travailler dans le domaine du cinéma. En 1957, il se concentre plus sur l’écriture de livres et il reste sous les feux des projecteurs que ce soit dans le monde de la littérature que dans le monde du cinéma. Entre temps, il fait l’acquisition de son nouveau domicile sur l’Avenue-Foch à Paris. Le 18 avril 1974, c’est ici qu’il meurt.

A lire aussi – Où vivait Gérard de Nerval ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *