Où vivait Paul Valéry ?

Où vivait Paul Valéry ?

Paul Valéry est un philosophe, un écrivain et un poète français. Il est né à Sète le 30 octobre 1871 et fut baptisé Ambroise Paul Toussaint Jules Valéry. Il est mort, à Paris, le 20 juillet 1945 à l’âge de 73 ans.

Enfance et famille

Le père de Paul, Barthélemy Valéry était originaire de corse tandis que sa mère, Fanny Grassi était italienne.

En 1876, il est inscrit auprès de l’Ordre des Prêcheurs, connu sous l’appellation Ordre Dominicain, pour débuter sa scolarité. Deux ans plus tard, il intègre le collège de Sète pour ensuite continuer ses études, de 1884 à 1888, au lycée de Montpellier.

En 1889, il commence des études de droit et à écrire ses premiers vers. Il les publie dans la Revue maritime de Marseille.

En 1890, il rencontre Pierre Louÿs lequel donnera un nouveau tournant à sa vie de poète. C’est grâce à ce dernier qu’il rencontre André Gide et qu’il put intégrer le cercle très fermé de Stéphane Mallarmé.

Sa crise existentielle

C’est à Gênes qu’il eut, ce qu’il appelle une « crise existentielle ». Il a vécu cela dans la nuit du 4 au 5 octobre 1892. Selon ses dires, c’est durant cette nuit qu’il a décidé de répudier les idoles de la littérature, de l’imprécision et de l’amour. Il souhaitait, dès lors, se focaliser sur l’essentiel de ce qu’il appelle « vie de l’esprit ».

Ainsi, tous les matins à son réveil, il commença à noter toutes ses réflexions sur ses Cahiers. A chaque fois qu’il terminait l’écriture du jour, il ajoutait qu’après avoir consacré des heures à la vie de l’esprit, il pouvait vivre bête le reste de la journée.

Malgré ce nouveau tournant, il a continué à écrire de la poésie. Quoi qu’il en soit, il considère cette nuit fatidique comme une certaine renaissance ou le début de son existence.

Où vivait Paul Valéry ?

Sa carrière professionnelle et littéraire

Il part vivre à Paris en 1894. A partir de là, il s’éloigne de l’écriture poétique pour se tourner vers la connaissance de soi et du monde. A cette époque, il a travaillé en tant que rédacteur au ministère de la Guerre puis comme secrétaire particulier d’Edouard Lebey.

Tous les matins, il continuait à rédiger ses Cahiers dont la majorité ne fut publiée qu’après sa mort. De même, il continuait à assister aux mardis de Stéphane Mallarmé qui se tenait rue de Rome.

Ce n’est qu’en 1917 qu’il revient à la poésie sous l’influence de Gide. Ce retour fut marqué par son texte intitulé La Jeune Parque, un poème de 512 vers qu’il a écrit en quatre ans. Il continua ensuite à enchaîner les poèmes et au lendemain de la Première Guerre Mondiale, il était devenu un poète de renom.

Vie privée

Il épouse Jeannie Gobillard en 1900. Cette dernière était une cousine germaine de Julie Manet laquelle a, épousé, le même jour, Ernest Rouart. Ce double mariage a été célébré dans le quartier de Passy, à l’église Saint-Honoré d’Eylau.

Après leur mariage, Valéry et sa femme s’installèrent dans l’immeuble que les parents de Julie Manet ont construit et que ces derniers lui ont légué en 1895. L’immeuble se situe rue de Villejust, aujourd’hui renommé rue Paul-Valéry. De leur union naissent trois enfants.

Tout au long de leur vie, les couples Valéry-Gobillard et Rouart-Manet restèrent très liés. Ils partaient même en vacances ensemble dans la propriété Le Mesnil dont Julie Manet a également hérité.

Paul Valéry s’éteint le 20 juillet 1945 au 40 rue de Villejust. Après des obsèques nationales, il fut inhumé dans la partie haute du cimetière marin à Sète.

Les auteurs français

Laisser un commentaire

Comment
Nom*
Mail*
Website*